Back to top
peter stiller case study

La Guided DolorClast® Therapy pour l'arthrite polyarticulaire des mains

Dans cette nouvelle étude de cas de Peter Stiller, vous pouvez voir comment la combinaison du DolorClast® High Power Laser et du DolorClast® Radial Shock Waves peut améliorer considérablement l'état d'un patient souffrant d'arthrite polyarticulaire des deux mains.

Choisissez la combinaison de traitement sûre, rapide et efficace :
DolorClast® Radial Shock Waves & DolorClast® High Power Laser

Dans cette étude de cas spécifique, le médecin généraliste et expert en ondes de choc Peter Stiller (Augsbourg, Allemagne) présente un patient souffrant d'arthrite polyarticulaire aux deux mains.

Peter Stiller est un expert en thérapie par ondes de choc, les utilise de manière intensive depuis quelques années et a donné de nombreuses conférences sur la thérapie par ondes de choc pour la Swiss DolorClast® Academy. C'est pour ces raisons qu'il a été choisi pour faire partie du groupe de spécialistes participant aux premiers essais de la Guided DolorClast® Therapy.

Attention, l'arthrite polyarticulaire des mains n'est pas une indication approuvée du DolorClast® Radial Shock Waves (uniquement approuvé pour l'arthrose du genou) et a été traitée par Peter Stiller sous sa propre responsabilité.

L'étude de cas évoquée dans ce post est parue dans le réseau allemand de médecine du sport "Sportärztezeitung" et met en évidence une utilisation efficace d'une combinaison de différentes thérapies instrumentales dans le cadre d'une procédure de traitement approfondie. (Lien).
Cet article examine l'approche de traitement consistant à combiner la thérapie au laser à haute puissance avec la thérapie par ondes de choc, comme le recommande la Guided DolorClast® Therapy.

Image
Sportärztezeitung logo

Le matériel pour ce poste a été fourni avec l'aimable autorisation du Sportärztezeitung.
Cliquez ici pour de plus amples informations.

Image
gdt compass en

 

La Guided DolorClast® Therapy transforme l'expérience des patients

La Guided DolorClast® Therapy est le nouveau concept de thérapie globale d'EMS : une approche de traitement en 6 étapes combinant la thérapie laser, la thérapie par ondes de choc et la rééducation qui permettra à vos patients de dire adieu à la douleur et d'être enfin libres de leurs mouvements.

Le patient au centre du traitement

Comme le recommande la première étape de la Guided DolorClast® Therapy, évaluer & motiver, il est crucial de prendre en compte chaque aspect de la pathologie du patient, et de lui expliquer pourquoi il souffre et comment la GDT l'aidera à se rétablir.
La prise en compte de leur passé médical, l'évaluation de la chronicité de la douleur et la réalisation de scores VAS rendront le chemin de la guérison beaucoup plus clair et le patient se sentira plus impliqué dans son rétablissement. 

Dans cette étude de cas réalisée par Peter Stiller, la patiente est une femme de 54 ans souffrant d'une forme chronique (plus de 3 mois de douleur) d'arthrite polyarticulaire aux deux mains.

Le diagnostic a été établi et confirmé relativement rapidement, sur la base des antécédents de la patiente, dont la mère et la grand-mère souffraient toutes deux de cette maladie.

Pour la patiente du Dr Stiller, cette pathologie est particulièrement handicapante car elle l'empêche d'exercer son métier de secrétaire.

Lors de son premier rendez-vous, elle a présenté les principaux symptômes caractéristiques de la maladie, tels que des douleurs et un gonflement des articulations des doigts. La douleur est vive lors des poignées de main (SVA 9-10) et des mouvements (SVA 6-8), et l'extension des doigts est tout simplement impossible.

Divers traitements ont été essayés auparavant : "[...] AINS, gouttes de novaminsulfone, paracétamol, vitamine D, bains de mains chauds et froids, balles anti-stress et repos" mais "[elle] n'était jamais sans douleur et les doigts étaient toujours enflés".

Au vu de l'inefficacité de ces traitements, le Dr Stiller a décidé d'essayer le traitement par ondes de choc radiales DolorClast® comme alternative car "[il] connaissait de nombreux cas de patients souffrant d'arthrite polyarticulaire où la TEOC avait très souvent rapidement soulagé la douleur même si le cas de polyarthrite était difficile à soigner". Toutefois, l'inconfort causé par le traitement par ondes de choc sur la patiente de Peter Stiller était tel qu'il ne pouvait pas fournir la quantité d'énergie requise pour un traitement optimal.

Cependant, quelques mois plus tard, le Dr. Stiller a eu l'occasion de tester le nouveau DolorClast® High Power Laser en combinaison avec les ondes de choc radiales DolorClast® et a remarqué que la combinaison fait toute la différence.

Image
Stiller2_saezINT20-1024x477.jpg

DolorClast® High Power Laser & DolorClast® Radial Shock Waves
Atténuer la douleur pour délivrer la plus forte dose d'énergie

Comme mentionné précédemment, avant de traiter son patient avec l'approche combinée du GDT, le Dr Peter Stiller avait essayé d'utiliser les ondes de choc seules pour traiter l'arthrite polyarticulaire de son patient.

Il a commencé le traitement par ondes de choc radiales avec 5000 chocs à 0,3 bar sur chaque main, en utilisant une fréquence constante de 20 Hz. Le traitement était effectué chaque semaine et dès la troisième séance, le patient pouvait constater une amélioration du gonflement et de la douleur.

Cependant, en raison de l'inconfort ressenti par le patient, il ne pouvait pas augmenter la pression à plus de 1,6 bar pour la main la moins touchée et à 1,2 bar pour la main la plus touchée.

Pour qu'un traitement par ondes de choc soit optimal, il est fondamental de délivrer la densité d'énergie maximale aux tissus endommagés. Ici, la pression de travail était trop faible pour obtenir des résultats concluants, et la douleur et le gonflement sont revenus seulement trois semaines après la fin du traitement.

C'est là que le laser à haute puissance DolorClast® entre en jeu. Ne souhaitant pas rester sur cet "échec", lorsque Peter Stiller reçoit le nouveau laser haute puissance DolorClast®, il décide de l'essayer sur ce patient. Il utilise le protocole GDT personnalisé de 3 minutes avec le mode mains libres sur les zones les plus touchées par la pathologie.

Le résultat ? Le Dr Stiller a pu, 5 minutes après le traitement, appliquer des ondes de choc radiales à une puissance de 2 bars sans que son patient ne ressente aucune gêne. Le traitement au laser de haute puissance lui a permis de délivrer une dose d'ondes de choc beaucoup plus élevée à son patient, favorisant ainsi une meilleure guérison.

"L'effet [...] a immédiatement semblé plus important selon le patient et le soulagement de la douleur induit par la TRS est même nettement meilleur qu'auparavant."

Lors de la session de traitement suivante, 5 semaines après la précédente, Peter Stiller essaie d'utiliser la combinaison de traitement optimale recommandée par la Guided DolorClast® Therapy, en laissant une pause d'une heure entre le laser et les ondes de choc, ce qui "a encore amélioré les effets" et lui a permis d'utiliser les ondes de choc radiales DolorClast® jusqu'à 2,5 bars, ce qui a donné un rendement exceptionnel :

Le suivi cette fois-ci après 8 semaines [...] était une raison de se réjouir, car le patient, même après cette période, n'avait toujours pas de douleur et les mains n'étaient plus enflées et pouvaient se déplacer librement.

 

Pourquoi ça fonctionne? 

DolorClast® High Power Laser

Lors de la conception du  DolorClast® High Power Laser, la longueur d'onde de 905 nanomètres a été spécialement choisie parce qu'elle inhibe les nocicepteurs1.
Les nocicepteurs sont des neurones sensoriels situés à l'extrémité des nerfs, qui répondent à des stimuli potentiellement dommageables en envoyant des signaux de douleur à la moelle épinière et au cerveau. S'ils sont inhibés, ils n'enverront pas de signal et le patient ne ressentira donc plus de douleur.

Cet effet analgésique puissant est déjà évident 5 minutes après la fin du traitement et dure jusqu'à 72 heures après le traitement.

1MEZAWA, S. et. Al, Archives of oral biology, 1988, vol. 33,9.

DolorClast® Radial Shock Waves

La thérapie par ondes de choc permet la stimulation de facteurs de croissance (PCNA, eNOS VEGF)1, ce qui permet la formation de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse) dans les tissus approvisionnés en sang. Cette augmentation de la circulation sanguine favorise une cicatrisation plus rapide des tissus traités1.
De plus, la thérapie par ondes de choc active les cellules souches mésenchymateuses2, ce qui augmente la formation de nouvelles cellules pour la régénération des tissus lésés.

1HOFMAN et al., J Trauma / CONTALDO ET AL., Microvasc Res 2012, 84:24:-33 / KIRSCH ET AL., J Surg Res 2016; 201:440-445
2WANG CJ, ISMST Newsletter 2006, Vol 1, Issue 1
 

Amélioration des résultats cliniques

L'utilisation combinée de la thérapie laser et de la thérapie par ondes de choc a permis à cette patiente de retrouver la liberté de mouvement que sa pathologie lui avait enlevée. Elle n'a pas eu à recourir aux méthodes alternatives plus invasives et aux effets secondaires importants, telles que la cortisone topique ou orale, les fortes doses de médicaments non inflammatoires et le traitement au méthotrexate.

Avec la Guided DolorClast® Therapy, traitez vos patients rapidement, efficacement et en toute sécurité !

Related products