Back to top
Upper back pain

Cervicalgie

La céphalée de tension (CT) se caractérise par une douleur bilatérale, oppressante et écrasante d'intensité légère à modérée. Elle est la plus difficile à distinguer des céphalées primaires.

Pathologie

La CT peut survenir par courts épisodes de durée variable (formes épisodiques) ou de façon continue (forme chronique). Sa forme épisodique peu fréquente (< 1 jour par mois) ne nécessite en général aucun autre traitement médical que de simples analgésiques.

En revanche, les patients présentant une CT épisodique fréquente (CTEF, entre 12 et 180 jours par an) et une CT chronique (CTT, au moins 189 jours par an) peuvent subir une invalidité et nécessiter une intervention spécifique.

La prévalence vie-entière de la céphallée de tension s’élève à environ 78 %, dont 24 % à 37 % de patients souffrant de CT sévère plusieurs fois par mois, 10 % toutes les semaines et 2 à 3 % de la population souffrant de CTT en général durant la plus grande partie de la vie.

Puisque bon nombre de céphalées secondaires s’apparentent à la céphalée de tension, le diagnostic de cette dernière nécessite d’exclure d’autres troubles organiques. Chez la plupart des patients, la forme épisodique de la maladie devient chronique. Les stimuli nociceptifs périphériques prolongés des tissus myofasciaux péricraniaux semblent être à l’origine de l’évolution de la CTEF vers une CTT.

Les ondes de choc radiales peuvent être un moyen efficace dans le cadre du traitement des céphalées de tension.

Risques liés à l’utilisation du Swiss DolorClast® dans le cadre de la thérapie par ondes de choc radiales

Si les protocoles associés à la thérapie par ondes de choc radiales sont respectés, l’utilisation des appareils de la gamme Swiss DolorClast® ne comporte que des risques minimes.
Les effets indésirables non sévères liés à l’utilisation de ce type d’appareil sont :

  • Douleur et inconfort pendant et après le traitement (anesthésie non indispensable)
  • Rougeurs de la peau
  • Pétéchies
  • Gonflement et engourdissement au niveau de la zone traitée


Ces effets indésirables non sévères liés à l’utilisation des appareils de la gamme Swiss DolorClast® disparaissent généralement dans les 36 heures suivant le traitement.

Procédure de traitement

Palpation

Localiser la zone à traiter par palpation et rétroaction biologique.

Marquage

Marquer la zone à traiter.

Application du gel

Appliquer le gel de couplage pour transmettre les ondes de choc au tissu.

Application des ondes de choc

Libérer des ondes de choc radiales ou focalisées dans la zone à traiter tout en maintenant fermement en place l’applicateur sur la peau.

Preuves cliniques

Découvrez nos produits

Vous aimeriez vous faire traiter?
Trouvez un cabinet certifié près de chez vous.