Back to top
genou

Votre patient a mal après une séance d'ondes de choc? 

Plusieurs kinésithérapeutes nous ont informé que certains de leurs patients ressentaient des douleurs sur la zone traitée plus heures voire jours après traitement. La thérapie par ondes de choc peut soigner efficacement diverses maladies musculo-squelettiques mais peut parfois être accompagnée de gènes pesantes pour le patients, notamment sur les zones sensibles telles que le tendon d'Achille, le coude et le genou. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé d'interroger Marie-Christine Collet, spécialiste de la formation des kinésithérapeutes à la Swiss DolorClast® Academy afin d'obtenir des conseils pour atténuer la douleur post traitement.

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots les raisons de la douleur ressentie par les patients après une séance d'ondes de choc ?

La thérapie à ondes de chocs est un moyen efficace pour combattre les douleurs causées par des tendinopathies et autres pathologie mais elle peut parfois être à l'origine d'inconforts voire de douleurs aiguës sur les zones sensibles après traitement. La raison est que les ondes de choc causent des micro traumas ainsi qu'un éclatement des micro tissus (osseux, musculaires et tendineux) afin de générer un afflux sanguin et stimuler la régénérescence des cellules. Ces traumas et tissus endommagés pourraient alors être à l'origine de la douleur occasionnée.

Image
Ice pack
Image
Castor oil

Avez-vous des conseils pour les kinésithérapeutes voulant aider leurs patients à limiter la douleur après chaque séance de traitement ?

Il existe plusieurs méthodes simples et efficaces permettant de soulager rapidement la douleur sans passer par l'ingestion de médicaments. Il faut avant tout que les kinésithérapeutes avertissent leurs patients afin qu'ils évitent autant que possible la mise en tension de la zone traitée. Cela permettra au muscle de se reposer complètement et de se régénérer plus rapidement de façon optimale. L'application de glace est également une méthode très efficace à court et moyen terme pour réduire les effets indésirables du traitement. Attention, le contact direct de la glace avec la zone peut provoquer une brûlure à froid, placer un matériau fin et étanche entre les deux est fortement recommandé. Le patient peut également acheter de l'huile de ricin ou de l'huile végétale d'arnica (de préférence biologique) à appliquer sur la zone tendineuse matin et soir pour limiter l'inflammation. Petite remarque : l'huile de ricin a une texture très épaisse et grasse. Il n'est donc pas nécessaire d'en mettre beaucoup, quelques gouttes suffisent. Il est aussi possible combiner cela avec un cataplasme épais d'argile verte directement sur la zone douloureuse pendant environ 30 minutes sous un pansement. Cela peut être fait plusieurs fois à tout moment de la journée. Le patient peut acheter l'argile dans un tube prêt à l'emploi ou la préparer lui-même en utilisant de la poudre d'argile fine et de l'eau.

Sachez également que l'huile de ricin ou d'arnica ainsi que l'utilisation d'argile verte sont contre-indiquées pour les femmes enceintes.

La thérapie combinée est la clé d'un traitement réussi et confortable.

Avant un traitement par ondes de choc, l'utilisation d'un laser à haute puissance peut aider les patients à mieux tolérer l'inconfort causé par le TOCE et à délivrer plus d'énergie, ce qui permet d'obtenir de meilleurs résultats.

La Guided DolorClast® Therapy remet vos patients en mouvement !

schmitz fr

 

Souhaitez-vous en savoir plus sur la manière d'améliorer les résultats de votre traitement ?

Related products